Avec les Pacom,
vos idées seront
lumineuses !
ACCUEIL LES PACOM KESACO ? TOUS LES LIVRES PACOM EDITÉS LES BLOGS DE LULU & JUJU
PACOMERIES EN TOUT GENRE ENTREZ DANS LA FAMILLE PACOM

DE
VIRGINIE LOU
& JOSEPH PERIGOT

– LOUPERIGOT –
AUTEURS EDITEURS
COMPLICES
POUR LE MEILLEUR
ET POUR LE PUR

Les Pacom, késaco ?

Tout a commencé en novembre 2000 avec un texte fondateur de la collection, intitulé "La Robe de mon père". L'éditeur de chez Fayard qui nous recevait a lu le texte devant nous. Il a refermé le manuscrit en disant : "Banco, ce sera soumis au grand patron en fin de semaine." Et à la fin de la semaine, c'était décidé! Ça se passe rarement comme ça. Les auteurs attendent souvent des semaines, voire des mois... quand ils ont une réponse! Ce lancement était de bon augure et toute la préparation éditoriale s'est faite dans l'enthousiasme. Fayard nous a donné carte blanche pour l'écriture, la maquette, l'illustration et le site Internet.

Un réseau sur Internet

Nous avons même participé activement à la promotion, puisque le jour de la rentrée scolaire 2001, nous avons échangé en visioconférence avec 10 classes de CM2 qui avaient consacré la première journée à la lecture d'un Pacom, "Que la fête commence", offert par l'éditeur aux 250 élèves. Là encore, ça s'était fait dans l'enthousiasme. Dix enseignants, réunis à Paris dès le mois de juin, avaent accepté de jouer le jeu d'une rentrée "pacom" les autres et de poser la première pierre d'un réseau "3E" : Ecrivains-Enseignants-Elèves .

Car les moutons sont les pires ennemis de la démocratie...

Voici la lettre – notre déclaration d'intention , en quelque sorte ! – que nous avons envoyée à nombre d'enseignants pour le lancement de la collection :

Nous sommes écrivains mais aussi parents, et même grands-parents, oncle et tante d’enfants de tout âge. Comme vous, nous côtoyons au quotidien des enfants et nous avons à lutter contre des idées reçues, des préjugés, une certaine forme de bêtise de masse martelée par les médias et la publicité (dont les jeunes sont la principale « cible »). Comme vous, sans doute, l’engouement des ados pour les marques nous fait râler (d’autant que notre porte-monnaie en prend un coup). Leur désir d’uniformisation, l’esprit moutonnier nous agace. Nous avons envie qu’ils développent leur liberté d’esprit, leur sens critique. De là nous est venue l’idée de la famille “Pacom” : les parents font « tout à l’envers », exprès, au grand dam de leurs enfants qui voudraient être « comme les autres », et surtout ne pas se poser de questions. C’est tellement fatigant, de se poser des questions ! Et d’y répondre, donc ! Nous avons écrit ces histoires pour le plaisir de déranger, d’intriguer, de questionner, en faisant tout pour que le jeune lecteur y prenne lui-même plaisir. Qu’il ait peur, qu’il rie, qu’il tremble mais qu’à la fin, il se mette à penser, voilà notre espoir, notre challenge d’écrivains et de citoyens. Car les moutons sont les pires ennemis de la démocratie.
Virginie Lou & Joseph Périgot